ASSISES NATIONALES 2019 : Sommaire

Les Assises Nationales sur la problématique des médicaments de qualité au Tchad est une rencontre au cours de la quelle les professionnels, les techniciens et experts de pharmacie ont examiné, au fond, pendant trois jours, les maux qui freinent le développement du secteur de la pharmacie au Tchad.

Au Tchad, le secteur de la pharmacie est marqué par plusieurs maux tels que:

  • ? Le manque d’autonomie,
  • ? Le manque de cadre législatif et/ ou réglementaire adéquate pour essais clinique thérapeutique,
  • ? La vente illicite des produits pharmaceutiques.
  • Plusieurs recommandations ont été formulées par les participants à l’endroit du gouvernement, des gouverneurs, préfets, maires, partenaires, ONG et autres:

    ? Placer les médicaments au rang de sécurité publique nationale est comme un produit d’intérêt et stratégique de l’État.

    ? Créer une agence autorité/ agence nationale de réglementation des médicaments,

    ? Mobiliser le financement du plan de transformation de la chaîne d’approvisionnement des produits de santé estime a 7 milliards de franc CFA,

    ? Harmoniser le cadre juridique de lutte contre les médicaments de qualité intérieure et falsifiées par le Tchad ,

    ? Engager le processus d’adhésion du Tchad à la convention MEDICRIME,

    ? Accélérer le processus de création de la police sanitaire,

    ? Réviser les statuts des ordres de pharmaciens et des vétérinaires afin de leur permettre de jouer pleinement leurs rôles,

    ? Promouvoir la pharmacopée et créer un centre de recherche pour la valorisation de la médecine traditionnelle,

    ? Organiser et pérenniser les opérations de contrôle de saisie des médicaments de la rue sur toute l’étendue du territoire , procéder à leur destruction et réprimer les autres.

    ? Re-dynamiser la Commission Nationale du Médicaments (CONAMED).

    Au vu de toutes ces recommandations , l’ensemble des participants s’engagent collectivement à :

    ? Protéger l’intérêt du patient,

    ? Respecter et à faire respecter les textes et médicaments en vigueur,

    ? Veiller à la bonne gouvernance du secteur des médicaments,

    ? Veiller à une bonne coordination des interventions pour plus d’impact.

    Une feuille de route a été élaboré afin de contribuer au bien être des usages à travers des médicaments de qualité, accessibles et à un prix raisonnable.

    Un comité sera mis sur pied pour le suivi des recommandations de ces assises. Ce comité sera composé des représentants du Gouvernement, de l’ Assemblée Nationale, des partenaires techniques et financiers, et des autres corporations.

    Rédaction

    Nadji Ndoumanbé Kaldor

    Attaché de Presse et de Relations Publiques MSP

    2019-04-23T21:46:50+00:00