Campagne de lutte contre les hépatites virales B et C à l’Hôpital Général de Référence Nationale

Une équipe médicale égyptienne composée des techniciens conduite par Dr Mahamat Hassani est au Tchad pour aider à mettre sur pieds le modèle égyptien de la prise en charge du virus de l’hépatite C et B à l’Hôpital Général de Référence Nationale (HGRN).

La campagne de dépistage gratuit des Hépatites B et C sera lancée dans dix sites à N’Djamena dans les hôpitaux de périphéries.

C’est dans le cadre de l’initiative présidentielle égyptienne pour le traitement d’un million de patients de l’hépatite C dans les pays africains (Viva Egypt Africa), qu’une équipe des médecins, des hépatologues, biologistes et autres sont déployés au Tchad pour dépister et traiter au moins 10 000 patients de l’hépatite B et 10 000 de l’hépatite C.

L’équipe aidera aussi les patients à créer un réseau de prise en charge de modèle égyptien avec des processus de fabrication des médicaments, des dispositifs et réactifs pour le traitement du virus de l’hépatite B et C.

Le projet égyptien vise à éliminer les virus de l’hépatite C dans les pays africains, les tchadiens pourront bénéficier des médicaments à moindre coût. Pour le Directeur Général de l’Hôpital Général de Référence Nationale de N’Djamena le Pr Ali Mahamat Moussa les médicaments seront à moindre coût au lieu de dépenser 1 000 000 à 1 500 000 de FCFA pour le traitement de l’hépatite C, les patients auront à dépenser seulement entre 50 à 100 dollars et au lieu d’acheter une boite de 40 000 FCFA pour l’hépatite B, le prix est négocié entre 3 à 4 dollars soit 2 500 FCFA pour un mois. Le Pr Ali Mahamat Moussa, a lancé un appel à toutes les personnes connaissant leur état de sérologie de venir se référer au niveau de l’Hôpital Général de Référence Nationale (HGRN) pour bénéficier de la prise en charge et du traitement du virus de l’hépatite C et B.

La campagne démarrera du 14 octobre au 08 novembre 2019 dans dix structures sanitaires de la capitale.

2019-10-14T08:02:02+00:00