Campagne des activités de santé mixtes intégrées de Vaccination

Cette campagne a été lancée au profit des trans-humains trans-frontaliers dans le cadre de la Riposte contre la poliomyélite premier tour à Mani dans la province de Hadjer Lamis le Samedi 13 juillet.

Le CVDPV2 (Poliomyélite de type 2) avait été notifié en mai 2019 dans le district de MADA au Cameroun.

Le contexte épidémiologique actuel prévalant dans le bassin du lac Tchad, l’apparition d’un tel cas nécessite urgemment une riposte bien préparée dans une approche multi sectorielle et national sur la vaccination tenue en mars 2018.

Lors de cette riposte synchronisée avec le Cameroun du 12 au 14 juillet 2019, cinq districts sanitaires sont concernés, il s’agit de:

  • Mani,
  • Karal dans le hadjer Lamis, et
  • Bol Bagassola et liwa dans le lac.

La cible attendue dans l’ensemble des cinq districts sanitaires est 191 755 enfants, âgés de 0 a 59 mois.

Durant cette période, les vaccinateurs et relais communautaires passeront dans tous les :

  • ménages des villes,
  • villages,
  • ferricks îles,
  • camps de réfugiés,
  • sites des déplacés,
  • campements de pêcheurs,
  • et points de traversée transfrontalière

pour vacciner les enfants âges de 0 à 5 ans au vaccin monovalents de types 2.

Sous la clairvoyance du Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement, des progrès sont accomplis dans le domaine de la santé en général et celle du couple mère enfant en particulier.

Le Ministre de la Santé Publique AZIZ MAHAMAT SALEH, a au nombre du gouvernement du Tchad exprimé sa gratitude et sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers pour l’attention toute particulière accordée à la lutte contre la poliomyélite d’une manière générale dans le bassin du lac Tchad.

Les trois provinces a savoir le Hadjer Lamis , Kanem, et le lac dés le début de ce second trimestre 2019 de l’appui de la Fondation Bill et MELINDA GATE et ALIKO DANGOTE dont une convention a été signée pour durée de cinq ans.

Il serait judicieux que les parents, les leaders coutumiers, traditionnels et religieux ainsi que les organisations de la sociétés civile, puissent donner le meilleur d’eux même pour atteindre tous les enfants cibles, qu’ils soient nomades, agriculteurs, déplacés, réfugiés ou autres n’ayant pas dépassé l’âge de 5 ans.

Nadji Ndoumanbé Kaldor

Attaché de Presse et de Relations Publiques.

MSP.

2019-07-14T13:53:10+00:00