Discours de son excellence, le ministre de la santé publique au lancement de la charge virale

Mesdames et Messieurs les Directeurs de l’hôpital de la Mère et de l’Enfant ;
Monsieur le Secrétaire exécutif du CNLS ;
Monsieur le coordonnateur Pays de l’ONUSIDA ;
Monsieur le coordonnateur du PSLS, Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers ;
Distingués invités, mesdames et messieurs.
Il est important de vous rappeler que :
La charge virale est un Examen réalisé pour le suivi du patient vivant avec le VIH.
Normalement, une personne qui vit avec le VIH et qui prend son traitement doit faire le contrôle de sa charge virale tous les 6 mois.
Pourquoi contrôler la charge virale ?
C’est pour voir si le traitement marche ou pas .C’est aussi pour voir si le virus se multiplie et circule dans le sang ou il est dormant dans l’organisme et ne circule pas.
Si le traitement marche, le virus reste présent dans l’organisme mais ne circule pas dans le sang on dit alors que la charge virale est indétectable.
Actuellement au Tchad :
Nous avons 16 appareils GENXPERT de 4 MODULES, 8 autres sont attendus cette année pour couvrir toutes les délégations sanitaires provinciales (DSP) de notre Pays.
Les Sites GENXPERT de N’Djamena sont : l’hôpital de la mère et de l’enfant, l’hôpital d’instruction Militaire et le laboratoire du Programme National de lutte contre la tuberculose.
Nous avons reçu la semaine dernière une première quantité des réactifs avec la subvention du Fonds Mondial .Ces réactifs permettront de faire un suivi biologique efficace des patients sous traitement antirétroviral.
Nous portons à votre connaissance qu’avec la subvention de l’État, nous allons en commander d’autres pour permettre de faire le contrôle de la charge virale aux patients sans interruption. C’est aussi le vœu ardent de son Excellence le Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement Idriss DEBY Itno qui nous a toujours recommander et réitéré cela. Notre objectif est de permettre à toutes les personnes vivant avec le VIH d’avoir accès à la charge virale et de faire le contrôle régulier.
Ainsi, nous allons rehausser le troisième indicateur des trois 90 relatif a la charge virale pour que d’ici 2030, nous éliminerons le VIH du Tchad.
Enfin, j’exhorte touts les prestataires (médecins, infirmiers, sages-femmes) responsables de la prise en charge des patients VIH de demander systématiquement la charge virale aux malades suivis dans leurs structures respectives.
Aux personnes vivant avec le VIH, je les invite d’aller faire le contrôle de leur charge virale gratuitement dans tous les sites GENXPERT au Tchad. Elles constituent également une force pour le développement du Pays et le Gouvernement en est conscient, c’est ce qui explique sa bonne volonté de leur disponibiliser les ARV à la CPA et dans toutes les pharmacies provinciales d’approvisionnement.
Merci de votre aimable attention.

 

2020-06-11T14:19:37+00:00