Entretien ave la représentante de l’UNFPA au Tchad

La représentante de l’UNFPA au Tchad, docteur EDWIGE ADEKAMBI DOMINGO a eu un entretien le mardi 11 février 2020 avec le ministre de la santé publique, le professeur MAHAMOUD YOUSSOUF KHAYAL.

L’UNFPA oeuvre aux cotés du ministère de la santé publique dans le domaine de la santé de reproduction. Ainsi, la lutte pour la réduction de décès maternels au Tchad, cette institution intervient dans cinq provinces du pays à savoir, le Lac, le Hadjer Lamis, le Kanem , le Salamat et le Moyen Chari.

Soixante sages femmes sont déployées dans ces différentes provinces et prises en charge par l’UNFPA. Pour l’année 2019, plus de huit mille accouchements ont été enregistrés. Il sera question dans les jours à venir de faire le point sur toutes les activités réalisées dans les cinq provinces afin de permettre la programmation des activités de l’année 2022; Voir la possibilité de recenser les activités prioritaires du ministère dans le cadre de la santé de reproduction.

L’UNFPA entend intensifier ses actions dans d’autres provinces du pays.

Les produits de contraception sont achetés et mis à la disposition des formations sanitaires. Il est souhaitable de faire le suivi pour une bonne gestion.

Pour donner l’assurance au personnel de santé de faire la césarienne en cas d’une complication, la représentante de l’UNFPA au Tchad plaide pour le décret d’application de la loi sur la santé de reproduction. Cette loi permet de protéger le personnel de santé.

Les deux personnalités ont échangé également sur la formation des médecins en santé publique.

Nadji Ndoumanbé Kaldor, Attaché de Presse et Relations Publiques MSP

2020-02-11T22:56:42+00:00