Fin de mission de la supervision des activités sanitaires dans les provinces de wadi fira et du ouaddaï

Le Ministre de la Santé Publique, AZIZ MAHAMAT SALEH, fait le bilan de la mission conjointe du Ministère de la Santé et les partenaires à l’Est du pays.

Du 09 au 13 avril 2019, la mission de supervision des activités sanitaires conduite par le Ministre de la Santé Publique AZIZ MAHAMAT SALEH, a sillonné les provinces de wadi fira et le Ouaddaï.

Le chef du département de la Santé Publique a été accompagné dans son déplacement par:

? Les représentants des partenaires ;

? Le conseiller chargé de la santé à la Présidence de la République ;

? Des techniciens du Ministère de la Santé.

La mission est allée s’imprégner des conditions de travail du personnel et recueillir leurs doléances afin de trouver des solutions pour le bon fonctionnement des formations sanitaires dans ces deux provinces.

Le ministre a rencontré les responsables des ONG internationales, qui œuvrent dans le secteur de la santé, et les chefs traditionnels religieux, qui sont considérés comme les acteurs de la santé.

L’implication des chefs traditionnels dans la sensibilisation est très capitale.

La mission a visité quelques formations sanitaires pour toucher du doigt les réalités du terrain.

En tirant le bilan de sa mission, le Ministre AZIZ MAHAMAT SALEH a noté le manque criarde des ressources humaines dans certaines structures de santé.

Le plan de redéploiement se fait en fonction des besoins réels expromés au niveau de chacun des districts de deux provinces.

Certains nombres d’infrastructures et équipements demandent d’être refectionnés, tel que l’hôpital provincial d’Abeché, ayant de bonnes activités, mais datant de l’année 1972.

Beaucoup de provinces voisines réfèrent les malades à Abéché.

Un plan d’urgence est nécessaire pour prendre en compte le renforcement en personnel et, en terme d’extension, pour permettre plus d’accueil.

Dans le cadre de la restitution du rapports des missions dans les deux provinces, le ministère a voulu que l’intégration des activités soient mises au niveau de la gestion et de la transparence.

Tous les affichages des médicaments se feront

avec leurs prix dans les pharmacies.

Les médicaments de gratuité seront remis à tous les districts avec les bordereaux à l’appuie aux gouverneurs pour un suivie citoyen.

Il faudra aussi mettre une feuille de route pour chacune des provinces pour voir leur performance.

Les partenaires s’engagent à travers des restructurations. Il leur est demandé d’être mieux organisés pour intensifier leurs actions.

Parmis ces actions, il y’aura:

?La création des unités ;

?L’appuie en médicaments, en matériels et équipements médicaux ;

? Amener du personnel pour appuyer le ministère de la santé.

Un accent particulier a été mis sur les engagements du personnel de la santé:

? Faire mieux pour être sur place quand ils sont affectés ;

? Évoluer vers une fonction publique territoriale au niveau de la santé permettant de rapprocher les populations vers les formations sanitaires.

C’est l’engagement fondamental du Président de la République du Tchad Chef de l’État Chef du Gouvernement, IDRISS DEBY ITNO.

Rédaction

Nadji Ndoumanbe Kaldor

Attaché de Presse et de Relations Publiques MSP.

2019-04-14T01:14:49+00:00