La coopération sanitaire entre la banque mondiale et le Tchad

Le Représentant résident du Groupe Banque Mondiale au Tchad FRANÇOIS NANKOBOGO a été reçu en audience ce matin par le Ministre de la santé publique, le professeur MAHAMOUD YOUSSOUF KHAYAL.

Les deux personnalités ont échangé sur les interventions de la Banque Mondiale dans le secteur de la santé.

Le projet de renforcement des services de santé maternel et infantile (PRSMI) dont l’objectif est d’accroître l’utilisation et l’amélioration de la qualité des services de santé maternelle et infantile, à travers le financement basé sur la performance (FBR) aux différents niveaux du système de santé y compris le communautaire des treize districts sanitaires, repartis dans cinq Délégations Sanitaires Provinciales du pays. Ce projet est financé par la Banque mondiale.

Dans sa composante trois, relative au renforcement des services du programme élargi de vaccination et des soins obstétricaux et néonatale d’urgence (SONU).

De plaidoyer auprès de la Banque mondiale pour l’extension de ce projet dans les autres provinces du pays a été notifié.

À travers le Projet SWEDD, sur financement de la Banque mondiale, 45 sages femmes sont recrutées et déployées sur le terrain pour assurer les activités de santé de reproduction.

Cette institution a lancé beaucoup des initiatives qui aident les pays en voie de développement à améliorer les indicateurs de leur santé.

Le Représentant Résident de la Banque mondiale au Tchad a évoqué au cours de l’audience un nouveau projet dénommé projet de prévention des épidémies. Selon lui, le projet attend l’approbation du conseil d’administration de la Banque Mondiale.

Dans la même lancée, FRANÇOIS NANKOBOGO a annoncé l’arrivée d’une mission de la Banque Mondiale au Tchad qui sera conduite par l’administrateur de la dite institution. Cette mission travaillera avec les ministères clés.

2019-09-11T13:54:19+00:00