Lancement de la campagne nationale des journées locales de vaccination contre la Poliomyélite et la Méningite A

Le ministre de la Santé Publique, AZIZ MAHAMAT SALEH, a lancé ce Vendredi 14 Juin 2019, la campagne de Vaccination contre la Poliomyélite et la Méningite A, au centre de Santé de Farcha.

La présente campagne locale de vaccination contre la poliomyélite cible 3 155 086 enfants âgé de 0 à 59 mois.

Cette campagne concerne 16 provinces du pays.

Depuis 2016 quatre des cinq pays de la région du bassin Lac Tchad ont été notifiés des cas de poliomyélite : le Nigeria, le Niger, et plus récemment, le Cameroun et la République Centrafricaine.

Le Tchad est pour l’instant le seul pays de la région du bassin qui demeure libre de la poliomyélite, et ce, depuis 2012.

Au regard des problèmes de couverture vaccinale des enfants du Tchad, le risque de réintroduction de la poliomyélite au Tchad existe.

Dans la région ou les couvertures vaccinales de routine sont encore faibles, ou la surveillance épidémiologique doit être renforcée et ou des populations entières se déplacent continuellement, « le Tchad doit doubler de vigilance en travaillant davantage pour maintenir et renforcer les acquis » a mentionné la Représentante de l’UNICEF au Tchad, docteur Viviane Van.

Cette campagne est l’occasion de renforcer les activités d’éradication de la poliomyélite en renforçant encore l’organisation et la responsabilité de toutes les parties prenantes, de tous, dans une dynamique de collaboration multi sectorielle pour atteindre de plus grandes couvertures vaccinales et surveillance épidémiologique de haute qualité.

Pour le Ministre de la Santé Publique, AZIZ MAHAMAT SALEH l’engagement politique et communautaire continus, autant que les investissements dans le domaine contre la poliomyélite au Tchad, reflètent sans équivoque la volonté de toutes les parties engagées dans l’éradication de la poliomyélite à renvoyer dans les oubliettes et dans un délai voulu imminent une lutte pleine de mérites, entreprise depuis août 2016 , en riposte aux cas de polio virus sauvage dans l’Est de Borno au Nigeria.

Le renforcement de la vaccination de routine est impératif, car elle constitue la pierre angulaire pour arriver à l’éradication de la poliomyélite.

Nadji Ndoumanbé Kaldor

Attaché de Presse et de Relations Publiques MSP.

2019-06-16T20:45:31+00:00