Le ministre de la santé publique répond aux questions des journalistes

Le Ministre de la santé publique, AZIZ MAHAMAT SALEH, a accordé une interview aux organes de presse ce samedi 08 juin 2019.

Plusieurs sujets ont été abordés par le chef du département de la santé avec les hommes de médias notamment la couverture santé universelle, la poliomyélite, le paludisme la lutte contre le tabagisme au Tchad et les perspectives d’avenir.

La couverture santé universelle qui est le chemin pour mener les pays vers des systèmes de santé résilient capable de protéger les populations contre les risques sanitaires et financiers avec une offre de service de qualité.

Le Tchad est engagé dans cette marche depuis 2011, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, a élaboré son Plan National de Développement Sanitaire de troisième génération 2018-2022, qui prend en compte la stratégie Nationales de Couverture Santé Universelle.

Pour lui, la CSU est l’un des engagements électoraux du Président de la République, IDRISS DEBY ITNO.

La loi sur la Couverture Santé Universelle a été adoptée par les députés le 3 juin dernier.

Il a ajouté que le thème de la Soixante douzième assemblée mondiale de la santé, qui s’est déroulée du 20 au 28 mai dernier, portait sur la Couverture santé universelle.

Le Tchad a fait des progrès dans le cadre de l’initiative d’éradication de la poliomyélite qui l’ont conduit au statut de pays libre de polio en 2016.

Pour garder ce statut du pays libéré de cette maladie handicapante, le Gouvernement et ses partenaires techniques et financiers, à travers le ministère de la santé, renforcent la surveillance épidémiologique en organisant la vaccination de routine et mener les campagnes de vaccination.

Deux cas de polio virus sauvage ont été découvert dans la zone de bornou au Nigeria et un nouveau cas à Mada au nord Cameroun pays frontaliers du Tchad. La surveillance épidémiologique doit être renforcée.

Le Tchad a eu un financement de l’Alliance pour le vaccin (GAVI) pour la lutte contre la poliomyélite.

L’engagement et la volonté sans faille des plus hautes autorités dans les activités de lutte contre les maladies évitables par la vaccination.

Ainsi le Président de la République a instruit pour que trois milliards FCFA soient budgétisés pour la vaccination a martelé le ministre en charge de la santé.

Les défis majeurs, rappelé, à chaque réunion mensuelle par le Président de la République, est de pouvoir avoir des gens qui sont engagés dans le terrain, la cartographie des interventions sanitaires dans chaque structure sanitaire en fonction des besoins de la population.

Ce processus est engagé depuis janvier dernier.

D’ici fin juillet le ministère disposera cette carte sanitaire pour orienter ses activités.

Le troisième défi, selon le ministre, est de mériter la confiance du Président de la République et celle des partenaires.

Les partenaires ont décidé cette année d’accompagner le gouvernement tchadien, notamment la santé.

Nadji Ndoumanbe Kaldor

Attaché de Presse et de Relations Publiques MSP

2019-06-16T13:30:00+00:00