Le Tchad arrimé au projet de renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies en Afrique centrale (REDISSE IV)

Le 06 Mai 2019, dans la salle multimédia du Ministère de la Santé Publique, le groupe chargé du Projet de Renforcement des Systèmes Régionaux de Surveillance des Maladies en Afrique Centrale (REDISSE IV), a organisé une réunion de consultation publique avec les acteurs institutionnels et ceux de la société civile.

La rencontre, présidée par le le Directeur Général du Ministère de la Santé Publique, Rohingalaou Ndoundo, avait pour but d’examiner et de consolider le Plan d’Engagement des Parties Prenantes (PEPP) du REDISSE IV.

Une trentaine de personnes représentant différentes structures étatiques et de la société civile ont pris part à cette séance de travail, conduite par:

  • le Coordonnateur du Projet de Renforcement des services de Santé Maternelle et Infantile (PRSSMI) Dr Garba Tchang Salomon,
  • le Directeur Général du Laboratoire des Eaux Dr. Brahim Taha Dahab et le DGA du Ministère de l’Élevage Dr Fidèle Molelé Mbaindingatoloum.

La présentation faite par le Coordonnateur du PRSSMI a mis en exergue les quatre composantes du REDISSE IV qui sont:

  • La Composante 1: renforcement de la surveillance et de la capacité des laboratoires à détecter rapidement les épidémies ;
  • La Composante 2: renforcement de la capacité de planification et de gestion des urgences pour réagir rapidement aux flambées épidémiques ;
  • La Composante 3: développement du personnel de santé publique ;
  • La Composante 4: renforcement des capacités institutionnelles, gestion de projets, coordination.

Après le Coordonnateur du PRSSMI, c’est fut autour du Directeur Général du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche de présenter dans un tableau à trois colonnes, les parties prenantes du REDISSE IV.

La première colonne répertorie les parties prenantes susceptibles d’être affectées, directement ou indirectement, par les résultats de la mise en œuvre de REDISSE IV; la deuxième comprend les parties prenantes qui participent à la mise en œuvre du projet tandis que la troisième identifie les acteurs pouvant influencer significativement sa mise en œuvre.

Après la présentation du REDISSE IV et de son PEPP, de fructueux échanges ont permis de recueillir des propositions permettant de consolider le document du PEPP. Les principales propositions sont relatives à l’identification des parties prenantes complémentaires et à l’affinement des rôles et influences de ces parties prenantes dans la mise en œuvre du projet. Ces propositions seront prises en compte dans la consolidation du document et dans l’élaboration de ses volets opérationnels.

En plus du Plan d’Engagement des Parties Prenantes, le Tchad a élaboré le Plan d’Engagement Environnemental et Social (PEES) du REDISSE IV.

C’est un document qui répertorie les mesures et actions concrètes nécessaires que le pays doit mettre en œuvre afin que le projet soit exécuté dans le respect des normes environnementales et sociales de la Banque mondiale.

Ces mesures et actions visent à faire face aux risques et effets éventuels, pouvant résulter de la mise en œuvre du REDISSE IV.

Il s’agit notamment:

  • des risques de dégradation des ressources naturelles et de pollution (pollution de l’air, des sols et des ressources en eau, réduction de la végétation en cas d’abattage d’arbres et de déboisement, nuisances dues aux activités et aux déchets de chantier) ;
  • des risques de perturbation de la libre circulation et des activités socioéconomiques ;
  • des risques de conflits sociaux en cas d’emploi non local ou de non-respect des us et coutumes ;
  • des risques sur la santé et la sécurité des populations (maladies, accidents liés aux activités de chantier, risques sanitaires liés à une mauvaise gestion des déchets biomédicaux, perte de terres, de biens et de sources de revenus, populations autochtones touchées par les activités du projet, violences basées sur le genre – harcèlement sexuel, viols, grossesses non désirées au sein des populations bénéficiaires, etc.) ;
  • des risques liés au travail des enfants.

En somme, le PEES exige le respect de toutes les dispositions énoncées dans le Plan d’Engagement des Parties Prenantes et celles contenues dans les documents suivants élaborés pour la mise en œuvre du REDISSE IV:

  • le Cadre de Gestion Environnementale et Sociale, le Cadre de Politique de Réinstallation ;
  • le Cadre de Planification en faveur des Populations Autochtones ;
  • le Plan de Gestion des Déchets Biomédicaux, le Plan de Gestions des Pestes ;
  • les Procédures de Gestion de la Main-d’œuvre ;
  • le Plan d’Action contre les Violences Basées sur le Genre.

À cela s’ajouteront d’autres instruments préparés pendant la mise en œuvre du Projet tels que les Études d’Impact Environnemental et Social, les Plans de Gestion Environnementale et Sociale, les Plans d’Action de Réinstallation et les Plans en faveur des Populations Autochtones.

Rappelons que le REDISSE qui est à son quatrième round est porté par cinq pays d’Afrique membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) appuyés par la Banque Mondiale.

Il s’agit de l’Angola, du Congo Brazzaville, de la RCA, de la RDC et du Tchad avec une population totale de plus de 192 millions de personnes.

Ces pays entendent, à travers ce projet, mettre en œuvre la stratégie africaine intégrée de surveillance et d’intervention en matière de maladies; cela consiste à renforcer les capacités régionales et nationales de ces pays à apporter une réponse appropriée et rapide en cas d’épidémie transnationales tel que l’Ébola.

Ce projet sera mis en œuvre dans le contexte de la stratégie africaine intégrée de surveillance et d’intervention en matière de maladies et de l’approche One Health, fondée sur les meilleures pratiques régionales.

Au Tchad, le projet recevra des fonds de l’IDA et sera mis en œuvre à l’échelle nationale avec le Ministère de la Santé Publique comme entité de tutelle.

KOI Pierrot GANDA, Responsable de la communication du Projet de Renforcement des services de Santé Maternelle et Infantile (PRSSMI)

2019-06-05T10:16:02+00:00