Point de presse du Ministre de la Santé Publique, Pr MAHAMOUD YOUSSOUF KHAYAL.

Mesdames et messieurs les journalistes,

Bonjour.

Merci d’avoir répondu à ce rendez-vous qui permet au grand public d’avoir une idée précise sur l’évolution de la pandémie a coronavirus covid -19 dans notre pays depuis son apparition le 19 mars 2020 ou nos services ont enregistré le premier cas (que nous appelons le cas zéro).

En effet, le ministère de la santé Publique tient à informer l’opinion nationale et internationale sur la situation épidémiologique de la pandémie à covid-19.

Au total depuis le début de l’épidémie nous avons 33 cas confirmés de coronavirus Covid-19 dont 08 guéris et aucun décès enregistré. Nous avons actuellement 24 malades hospitalisés à l’Hôpital Provincial de Farcha et 01 malade hospitalisé à Abéché. Ils sont tous dans un état stable et rassurant. Tous les cas sont liés aux cas importés sauf un cas dont les investigations sont en cours pour établir le lien épidémiologique.

A ce jour, 3544 personnes ont été mises en quarantaines dont des étudiants venus des pays touchés et répartis dans 12 provinces (Lac Tchad, Logone Oriental, Logone Occindental, les deux Mayo-Kebbi, le Ouaddai, le Wadi-fira, le Salamat, N’djamena, le Batha, le Moyen-Chari et le Kanem). Au total 2070 personnes sont sorties de la quarantaine après un suivi de 14 jours et 1.474 personnes suivies en quarantaine actuellement.

La chaine de transmission des 8 premiers cas est totalement rompue car tous les contacts liés à ces cas sont sortis de leur quarantaine après un suivi médical de 14 jours. Pour les autres la majorité de leur contact presque fini leur quarantaine. Pour le cas d’Abéché, 227 personnes contact directs et indirects ont fini leur quarantaine et il reste 33 contacts qui sont suivis (80% de la chaine est presque rompue).
La situation de cette pandémie au niveau mondial en date du 19 avril 2020 est de 2.343. 293 cas confirmés dont 602.793 guéris et 161.330 décès (soit un taux de létalité de 6,88%).

Le premier cas de Covid-19 en Afrique est apparu en février 2020 en Égypte. Et actuellement ce sont en tout 52 pays africains sur 54 qui sont touchés par cette épidémie. L’Afrique a enregistré à la date du 19 avril 2020 en tout 21.080 cas confirmés dont plus 5.116 guéris et 1.078 décès (soit une létalité de 4,93%).

Pour les cas de contaminations au sein du personnel du laboratoire mobile et du laboratoire du HGRN, nous déplorons cette situation qui a affecté nos personnels au sein de l’unité laboratoire. Bien que le personnel soit protégé, grâce à l’utilisation des équipements de protection individuelle, le respect des mesures de protection et contrôle des infections s’impose et les règles de biosécurité doivent être renforcées afin d’éviter d’éventuelle contamination.

Le ministère est en train de procéder à une évaluation du risque de contamination, de Prévention et de contrôle de l’infection (PCI) au niveau du laboratoire. Il est à noter que les dispositions sont prises pour réaménager le local du laboratoire mobile par des travaux de cloisonnement et de renforcement de la chaine de froid ceci pour améliorer les conditions de travail.

Par ailleurs, le ministère de la santé Publique rassure l’opinion nationale et internationale qu’aucun membre du Gouvernement n’a été touché par le COVID-19, ni confiné comme cela été rapporté sur les réseaux sociaux.
Il est à noter que le ministère de la santé Publique a développé avec ses partenaires un plan de formation visant le renforcement des capacités du personnel du laboratoire, des agents dédiés à la surveillance épidémiologique et à la prise en charge des cas, des communicateurs et des agents chargé d’hygiène et assainissement (Wash).

Au total, 86 laborantins ont été formé aux techniques de prélèvement, conditionnement et transport des échantillons, 275 agents ont reçu une formation sur la prise en charge dont 25 médecins, 311 agents de santé formés sur la surveillance, Une formation sur l’hygiène et activités Wash a été réalisée pour 50 agents de santé et 216 relais formés pour la communication pour la ville de N’Djamena. Dès ce lundi nous allons entamer la formation en cascade de 226 cliniciens (médecins-chef de districts, médecins-chefs des hôpitaux et les médecins traitant…) qui à leur tour vont renforcer la compétence de leurs collègues sur le terrain.

Grâce à la détermination de tous ceux qui sont impliqués sous le leadership éclairé du Chef de l’État, Président de la république, Chef du Gouvernement que la situation de notre pays est sous contrôle.

Les différents organes crées sont à pied d’œuvre pour accomplir leurs tâches. Je voudrais exprimer ma gratitude à tous les agents qui travaillent jours et nuits pour sauver des vies et contrecarrer la maladie à COVID-19.
Je me félicite de la collaboration exemplaire de tous les partenaires et les pays amis dans cette lutte.

Pour finir, je voudrais insister que la situation est encore sérieuse et par conséquent nous devons strictement respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement afin de nous protéger, protéger nos famille et notre pays. Prompt rétablissement aux malades.

Je vous remercie de votre aimable attention

2020-04-20T12:42:56+00:00