Présentation des Activités du Programme Ver de Guinée

Présentation des Activités du Programme Ver de Guinée aux Sultans, Chefs de canton et élus communaux, membres du Haut Conseil des Collectivités Autonomes.
Les membres du haut conseil des collectivités autonomes et des chefferies traditionnelles réunis à la deuxième session ordinaire de l’année 2020 ont suivi une communication relative à la situation de la maladie de ver de guinée au Tchad. Exposé a porté sur le thème : implication des autorités traditionnelles dans la lutte pour éradiquer la maladie de ver de guinée au Tchad.

Présentation des Activités du Programme Ver de Guinée

a maladie de ver de guinée est une parasitose causée par un ver appelé communément ver de guinée. Elle est reconnue par l’apparition d’un ver blanc, filiforme venant d’ulcère ou d’une plaie sur la peau de la personne ou de l’animal infecté. La femelle adulte de ver de guinée peut atteindre un mètre de long et contient des milliers de macules larves. Le Tchad est l’épicentre de la maladie de ver de Guinée. Cinq pays sont en épidémie, il s’agit de l’Ethiopie, du Mali, de l’Angola, du Soudan du sud et du Tchad. Selon le rapport fourni par le programme national de lutte pour l’éradication de ver de guinée au Tchad, la situation épidémiologique de l’année 2019 relève que 1935 chiens infectés ; 47 chats et 48 cas humains.

Présentation des Activités du Programme Ver de Guinée

Plusieurs provinces du Tchad sont touchées par cette maladie, notamment, le Moyen Chari, le Salamat, la Tandjilé, le Wadi- Fira, le Mayo- Kebby Ouest, le Logone Oriental, le Guerra, le Chari Baguirmi et le Mandoul.
La problématique de l’éradication de la maladie de ver de Guinée devient de plus en plus préoccupante à cause de l’augmentation croissante des cas ou chaque année des cas humains et des infections animales sont enregistrés.
La complexité de l’épidémiologie de la maladie de ver de Guinée au Tchad avec l’implication probable du poisson dans la chaine de transmission mérite une attention particulière. Ainsi, la problématique de l’éradication de la maladie de ver de Guinée devient de plus en plus préoccupante au Tchad a mentionné le coordonnateur du programme national pour l’éradication de ver de guinée au Tchad Docteur Tchindibé Ouakou Philippe.

Présentation des Activités du Programme Ver de Guinée

Le programme souhaite l’appui des chefs traditionnels et élus locaux dans la lutte pour l’éradication de ver de guinée au Tchad. La sensibilisation doit se baser beaucoup plus sur le changement de comportement de la population a indiqué le responsable du programme. Le programme recommande également le concours des chefs traditionnels pour :
– Réduire le nombre des chiens par ménage (maximum 2 dans les villages et 1 en ville par concession) ;
– Eliminer les chiens errants (sans propriétaires) dans les villages ;
– Plaider auprès du gouvernement pour implanter les forages dans les villages ;
– Eliminer les poissons abandonnés au bord des sources d’eau ;
– Encourager les ménages à bruler ou à enfouir les boyaux des animaux aquatiques, afin d’éviter que les chiens/chats ne les mangent.
2020-07-22T07:49:06+00:00