rencontre hebdomadaire de la coordination

Le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale Dr Abdoulaye Sabre Fadoul a dirigé une rencontre hebdomadaire de la coordination regroupant les partenaires techniques et financiers du secteur de la santé ainsi que les cadres du ministère.

rencontre hebdomadaire de la coordination

Cette réunion s’est déroulée en Visio conférence. Les échanges ont porté sur la maladie a coronavirus au Tchad.
Après avoir introduit la réunion, le ministre a accordé la parole au Directeur Général du ministère de la solidarité nationale Dr Ismaël Barh Bachar de présenter la situation épidémiologique de la maladie a coronavirus. Pour les 24 dernières heures, le Tchad a enregistré 11 cas confirmés, 08 guéris, zéro décès et 75 malades sont suivis par les équipes médicales. le taux de guérison est de 87,7% pour le taux de décès.
Pour rompre la chaine de contamination communautaire, il est très judicieux de renforcer la surveillance épidémiologique et de respecter les mesures barrières a relevé le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale Dr Abdoulaye Sabre Fadoul.
La population doit comprendre la nécessité du respect des mesures barrières, car c’est le seul moyen efficace contre cette maladie. Le ministre a ajouté que la stratégie mise en place pour venir au bout du foyer de contamination de koudalwa sera utilisée au Mayo Kebbi -Ouest et au Moyen Chari pour contenir le foyer.

rencontre hebdomadaire de la coordination

Le coordonnateur national adjoint de riposte sanitaire Dr Allarangar Yokouidé de dire que la sensibilisation doit continuer à tous les niveaux. Ainsi, il est prévu de renforcer la capacité des agents de santé sur le terrain.
Pour la maladie de Chikungunya la situation est maitrisée. Une équipe est déployée à Biltine et Arada pour la pulvérisation intradomicilliaire.
Le ministre a évoqué la situation du paludisme qui fait rage à Ndjaména et dans les autres provinces du pays. Il a rappelé aussi de la mise en charge de proximité du paludisme pour désengorger les grands hôpitaux de Ndjaména et de développer les activités de prévention. Un plan de lutte anti vectoriels est en phase de finalisation.
Les partenaires ont exprimé leur ferme volonté d’apporter leur appui nécessaire au ministère pour faire face à cette maladie.

 

2020-10-12T09:35:49+00:00