Revitalisation de la Vaccination de routine à N’Djamena

Le Ministre de la Santé Publique, AZIZ MAHAMAT SALEH, a présidé une rencontre regroupant les cadres du ministère, l’équipe de la mission de Gavi Alliance ainsi que les autres Partenaires pour relever les défis de la Vaccination le jeudi 29 mai 2019.

La revitalisation du programme élargi de vaccination de routine dans la Délégation Sanitaire Provincial de Ndjaména concerne:

👉 93 centres de santé,

👉 10 centres sociaux,

👉 3 hôpitaux nationaux,

👉 5 hôpitaux de districts,

👉 l’hôpital provincial,

👉 des cliniques privées qui prennent en charge les enfants telles que SOS international, Bon Samaritain, Providence.

Ces centres sociaux nécessitent un kit complet pour la vaccination de routine au quotidien ainsi qu’un complément d’effectif du personnel.

L’objectif de la revitalisation de la vaccination de routine est de:

1️⃣ Améliorer la couverture vaccinale de tous les antigènes de la délégation sanitaire provinciale de Ndjaména à 80% d’ici fin 2019 ;

2️⃣ Obtenir l’engagement du gouvernement, les maires des communes, le sultan de Ndjaména et les chefs des rares, les délégués des quartiers avec eux un modèle d’engagement communautaire à mettre en place pour la ville de Ndjaména.

3️⃣ Obtenir l’adhésion et ma mobilisation des mères et parents a charge d’enfants à la vaccination de routine.

La vaccination est au quotidien dans la ville de Ndjaména. Elle sera systématique du lundi au vendredi dans:

👉 tous les centres de santé,

👉 les hôpitaux des districts,

👉 les hôpitaux nationaux,

👉 les centres sociaux disposants des postes de vaccination.

Pour l’implication de tous, il est prévu un lancement officiel de la revitalisation de la vaccination de routine au quotidien dans la ville de N’Djamena. Le mois de juillet est retenu pour le lancement de la vaccination de routine à Ndjaména.

Le Gavi Alliance partenaire privilégié a exprimé sa ferme volonté de financier le recensement des enfants âgés de 0 à 11 mois et ceux de 11 à 23 mois de la ville de Ndjaména ainsi que la vaccination de routine.

Nadji Ndoumanbé Kaldor

Attaché de Presse et de Relations Publiques

2019-06-02T04:53:47+00:00