Semaine africaine de la vaccination, édition 2019

« Protégée ensemble, les vaccins ça marche », tel est le thème de la Semaine Africaine de vaccination édition 2019.

Les activités ont été lancé le vendredi 26 avril 2019 par le Directeur Général du Ministère de la Santé Publique ROHINGALAOU NDONDOU.

Dans la Région Africaine de l’OMS, le Tchad fait partie des pays qui ont les plus faibles performances dans le domaine de la vaccination de routine ciblant les enfants de 0 à 11 mois et les femmes enceintes; cela malgré les investissements importants consentis par l’État tchadien et ses partenaires techniques et financiers.

L’enquête de couverture vaccinale, conduite en 2017 avec l’appui de l’OMS, a montré que seulement 22% des enfants, de 12 à 23 mois, sont complètement vaccinés avec les antigènes du programme élargie de vaccination du Tchad, en son temps, et seulement 37% avec le vaccin anti-rougeole.

À l’échelle mondiale près de vingt millions d’enfants ne reçoivent pas tout le paquet d’immunisation nécessaire à leur survie et leur développement.

La moitié des enfants les plus vulnérables du monde manquent encore de vaccins essentiels dont ils ont besoin pour survivre, et en Afrique, dans les pays qui payent le plus lourd tribut de mortalité infantile, la moitié des enfants, les plus pauvres, ne sont pas complètement vaccinés.

La semaine africaine de vaccination est la toute première, après l’adoption par les chefs d’État africains le 31 janvier 2017, à l’occasion du 28eme sommet de l’Union Africaine de déclaration ministérielle sur l’accès universel à la vaccination.

La vaccination de routine est un élément de base des soins de santé au début primaire solide, car elle constitue un point de contact pour les soins de santé de santé au début de la vie et offre une plateforme pour la fourniture d’autres interventions à haut impact sur la santé.

La 65 ème assemblée mondiale de la santé a adopté en mai 2012 la résolution déclarant la dernière semaine du moi d’avril comme la semaine africaine de vaccination.

La mise en oeuvre annuelle de cette semaine se fait dans le cadre globale de toutes les initiatives régionales et faire respecter l’accès universel de chacun à ce service de prévention essentielle quel que soient son âge et son pays.

Rédaction

Nadji Ndoumanbé Kaldor

Attaché de Presse et de Relations Publique MSP.

2019-04-28T04:58:51+00:00